Rechercher
  • kungfupoitou

LES ARMES AU KUNG-FU

Mis à jour : juin 30

LES ARMES AU KUNG FU

L'entraînement aux armes dans les arts martiaux chinois fait partie intégrante de l'apprentissage du Kung-Fu et de l'autodéfense, il permet d'appendre à utiliser et esquiver une arme.




La plupart des styles d'arts martiaux chinois utilisent une variété d'armes de Kung-Fu. Mais toutes les écoles n'enseignent pas les armes de nos jours.


Il existe 18 catégories principales d'armes dans le kung fu, comprenant sabre, lance, épée, hallebarde, le fléau à trois branches ou tri-bâton, crochet, l'éventail, fouet, la chaîne à 9 sections, couteaux papillons, double crochet, lance à long manche, bâton (Wushu Gun) et Nunchaku etc... Cependant, toutes ces armes ne sont pas utilisées de nos jours comme outil d'apprentissage.


La grâce et la beauté affichées dans une routine d'armes ont été très populaires parmi les arts de la scène. De nombreuses armes sont exposées à l'Opéra de Pékin, dans des films et dans les tournées à succès de Shaolin Wu Shu à travers le monde.


Les élèves apprennent la portée, le timing et la distance nécessaires pour être en mesure de se défendre efficacement et en toute sécurité contre une attaque avec une arme. Cela rend l'élève plus efficace pour se défendre, en gardant une distance plus sûre.


Le poids et la longueur d'une arme telle que le bâton, la lance ou la hallebarde contribuent à la construction de la force et de la puissance dont un élève aura besoin lors de technique à main nue. La force est également construite dans le haut du corps tout en encourageant le maintien de l'équilibre grâce à l'utilisation de bonnes positions.


Des armes plus courtes comme les doubles bâtons, le sabre et les épées améliorent la vitesse et l'agilité, la concentration et la coordination. Ces armes étaient plus faciles à transporter lorsqu'elles n'étaient pas sur le champ de bataille et étaient utilisées par de nombreuses personnes telles que les moines Shaolin, les prêtres taoïstes, les fonctionnaires de la cour impériale, les érudits, les ministres et les villageois.


Le conditionnement physique et la concentration mentale fournis par l'entraînement aux armes ont conduit au développement de nombreuses techniques et styles pour chacune des armes. De nombreuses techniques traditionnelles sont encore pratiquées avec une grande variété de nouvelles techniques développées pour les compétitions modernes.



Wushu Gun, le bâton de Kung Fu

Le bâton de Kung-Fu : La première et la plus basique des armes de kung-fu est le Wushu Gun (également connu sous le nom de perche ou bâton). Il a d'abord été utilisé par les moines Shaolin parce qu'ils n'étaient pas autorisés à porter des armes. Le bâton était à l'origine utilisé pour transporter deux seaux d'eau sur les épaules. On peut bien sûr utilisé n'importe quel long bâton, par exemple un manche à balai, un poteau de clôture, un bâton, un poteau de tente, etc. Ainsi, vous pourrez comprendre que l'apprentissage du Kung Fu peut vous aider à utiliser un simple manche à balai pour vous défendre.


Le bâton offre une distance de sécurité, ce qui est le plus important pour un débutant en auto-défense, et la longueur de l'arme permet de générer facilement de la puissance.


Le sabre large

Sabre large du Sud : Au niveau intermédiaire, les élèves sont initiés à la première arme à courte portée, le sabre large du Sud ou Nan Dao. Ce sabre est unique parmi les armes à courte portée car elle peut être utilisée à une main pour la vitesse et la distance ainsi qu'à deux mains pour le contrôle, la force et la puissance.


Le sabre large du sud permet aux étudiants de se défendre à courte et moyenne portée contre toutes les armes à longue portée, y compris le bâton, la lance et les épées à long manche (telles que les hallebardes), ce qui la rend plus polyvalente que l'épée droite plus fine et plus légère.


Armement avancé

Lorsque les élèves atteignent le niveau avancé de ceinture noire, ils commencent par rafraîchir leurs compétences avec le bâton et continuent d'apprendre des techniques et des combinaisons plus difficiles telles que le virevoltant, les combinaisons de frappes rapides et les sauts tout en développant leur puissance.


Les élèves développent également leurs compétences avec des armes courtes en apprenant la routine de compétition internationale pour le sabre large du Sud ainsi que les applications d'autodéfense contre un autre sabre ou un bâton.


L'avancement de l'étudiant au-delà du niveau de ceinture noire lui donne l'opportunité d'apprendre une routine au choix qui peut inclure de nombreuses routines d'armes d'origine traditionnelle et moderne, telles que :


  • Les couteaux papillons

  • Sabre du sud

  • Épée droite – Routine de compétition internationale

  • Bâtons jumeaux

  • Shuang Gou (ou double crochet) – routine Wushu de Pékin

  • Épées doubles larges

  • Lance – Routine de compétition internationale

  • Épée large du nord – 32 formes

  • Sabre Moderne du Nord – Routines de compétition internationale

  • Bâton zen à trois sections

  • Épée droite à deux mains

  • Épée double droite

  • Lance de serpent

  • Banc Chinois

  • Fouet à neuf sections

  • etc...

Le Blog de Kung-Fu Poitou